Etre patient, comment s’engager face à la maladie

psycho

Non, il n’est pas question d’apprendre ici la patience. Quoique. Prendre sa santé en main et déjouer le fatalisme lié à la maladie concerne tout le monde. Il ne s’agit plus d’être passif face aux médecins, mais de s’imposer comme un « cothérapeute ».

Lire la suite

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Plus d'actualité